BELGIQUE – Le logement : la solution innovante pour les sans-abri

Sans-abrisÀ Bruxelles, où vivent 500 000 ménages environ, plusieurs milliers de personnes vivent sans logement, c.-à-d. dans la rue ou dans des formes alternatives de logement, hébergements d’urgence, squat, etc. Le chiffre exact – La Strada a dénombré 4187 sans-abri durant une nuit de novembre 2018 – reste tout à fait hypothétique, vu la difficulté de recenser une population mouvante, difficile à enfermer dans des catégories précises, et qui ne cherche pas spécialement à se faire voir. La réalité du sans-abrisme est d’ailleurs largement sous-estimée par ces chiffres.

Ce qui ajoute au scandale de cette situation, c’est son aggravation rapide ces dernières années – dans une ville où, au même moment, se construisent énormément de logements neufs à destination des classes moyennes et supérieures.Toujours d’après La Strada, le nombre de sans-abri a pratiquement quadruplé en 10 ans, entre 2008 et 2018. Plus alarmant encore, c’est 247 enfants dans une situation de sans-abrisme dont 20 dans l’espace public qui ont été dénombrés.

Le sans-abrisme n’est pas une fatalité. Le problème trouve sa source du côté du marché du logement, de la chasse aux chômeurs, de la politique migratoire. Mais le « traitement » administré par les pouvoirs publics est aussi à côté de la plaque. Quelques mesures politiques assez simples – dans la mesure où il s’agit de faire plus des choses qui se font déjà timidement aujourd’hui – pourraient changer complètement la donne. Ce qui manque, ce ne sont pas des innovations sociales, mais un brin de courage politique.

Source : Cultures & Santé