BELGIQUE – Plus de chances dès l'enfance. Co-éducation : les partenariats avec les parents, leur réseau social et d'autres professionnels

La pauvreté des enfants s’accroît. La diversité, l’exclusion sociale et la précarité sont des défis auxquels sont confrontés les professionnels de la petite enfance et auxquels il importe de répondre, car les premières années de la vie sont cruciales pour le développement de l’enfant.

La Fondation Roi Baudouin s’est donc lancée dans un ambitieux programme d’action intitulé « Plus de chances dès l’enfance », lequel met surtout l’accent sur la nécessité d’une offre de services inclusive et de qualité pour l’éducation et l’accueil des jeunes enfants. Dans ce cadre, quatre journées de dialogue ont été organisées, dont l’objectif était d’échanger des expériences entre différents secteurs de l’enfance et de l’éducation. Les contenus et les conclusions de ces journées ont été rassemblés dans une série de quatre publications :

  1. Pour des services de qualité accessibles à tous les enfants (2014) – Cette publication est centrée sur les aspects clés de l’accessibilité et de la qualité, sur les facteurs de réussite et sur des pratiques qui peuvent servir de source d’inspiration (Perrine Humblet, Ferre Laevers, Michel Teller, Patrick de Rynck, Maki Park, Ankie Vandekerckhove).
  2. Valoriser et développer toutes les compétences langagières des jeunes enfants (2014) – Quand ils vont à la crèche ou à l’école maternelle, tous les enfants posssèdent diverses connaissances et compétences linguistiques. Le développement de chacune de ces compétences est influencé par la manière dont cette diversité linguistique est traitée dans l’environnement de l’enfant (Dany Crutzen, Koen Van Gorp, Michel Teller, Patrick de Rynck).
  3. Former et accompagner les professionnels (2014) – L’importance accordée aujourd’hui à une prise en compte des diversités dans l’accueil et l’éducation des jeunes enfants, en particulier celles liées aux situations de précarité, voire de pauvreté, conduit inévitablement à s’interroger sur les compétences professionnelles des divers acteurs opérant dans le secteur (Florence Pirard, Iris Roose, Michel Teller, Patrick de Rynck, Maki Park, Ankie Vandekerckhove).
  4. Co-éducation : les partenariats avec les parents, leur réseau social et d’autres  (2014) – Le travail en réseau est crucial car seule une approche globale et coordonnée produit des résultats. Il est important de mettre l’enfant, ses parents et leur réseau social au centre de la recherche de solutions, et de prêter attention au rôle de l’école, aux points forts et aux pièges des partenariats, et aux conditions nécessaires pour des partenariats compétents et efficaces (Bruno Humbeeck, Kristel Driessens, Grote Hogeschool, Michel Teller, Patrick De Rynck, Maki Park, Ankie Vandekerckhove).

 

Source: Fondation Roi Baudouin