CANADA – Le tabagisme chez les adultes et inégalités de santé

Le tabagisme est la première cause de mortalité évitable et d’années de vie perdues en bonne santé au Québec1. La proportion de fumeurs quotidiens est légèrement plus élevée au Québec qu’au Canada (24 % vs 21 %). Les inégalités sociales en matière de tabagisme sont influencées  par les déterminants socioéconomiques. Les personnes désavantagées socialement et économiquement sont plus susceptibles de s’initier au tabagisme, fument plus longtemps, vivent plus d’échecs lorsqu’elles tentent de cesser de fumer, sont davantage exposées à la fumée de tabac dans l’environnement et meurent plus souvent de façon prématurée.

Les données du Système de surveillance des inégalités sociales de santé au Québec (SSISSQ) qui sont présentées ici couvrent différents indicateurs :

  • Le tabagisme selon la défavorisation matérielle et sociale
  • Le tabagisme selon la scolarité
  • Le tabagisme selon le statut matrimonial
  • Le tabagisme selon la structure familiale

Les résultats présentés ici montrent que des progrès dans la lutte au tabagisme sont toujours possibles. Par exemple, en ayant pour cible la prévalence du tabagisme des personnes les plus scolarisées (12 % en 2013-2014), il serait possible de diminuer la prévalence du tabagisme de l’ensemble de la population de 10 points de pourcentage, soit de 22 % à 12 %.

Nom de l’organisme : Institut national de santé publique (INSPQ)
Année de publication : 2018
Lien Web : Cliquez ici pour y accéder

Source : Lettre Pratiques en santé