CANADA – Les inégalités sociales et la santé au travail : le rôle des contraintes professionnelles sur l’absence du travail associée aux troubles musculo-squelettiques

MusculosqueLes troubles musculo-squelettiques d’origine non traumatique liés au travail sont parmi les principales causes d’incapacité au sein des pays industrialisés. Au Québec, ces lésions représentent le tiers de l’ensemble des lésions professionnelles indemnisées, et ce, malgré leur sous-déclaration importante par les travailleurs à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Selon plusieurs études, les troubles musculo-squelettiques d’origine non traumatique liés au travail et l’absence du travail associée à ces lésions toucheraient davantage certains groupes de travailleurs que d’autres. Leur prévalence augmente lorsque la position sociale des individus diminue, telle que mesurée par le revenu, le niveau de scolarité ou la classe socioprofessionnelle, le statut d’immigrant et l’appartenance à une minorité ethnique ou linguistique. Ces inégalités sont générées en bonne partie par les conditions dans lesquelles vivent et œuvrent les individus. Ainsi, elles sont souvent modifiables par des actions qui visent à améliorer les conditions de vie et de travail.

Les objectifs spécifiques de l’étude étaient : 1) d’identifier les groupes de travailleurs et de travailleuses à risque d’absence du travail en raison de troubles musculo-squelettiques d’origine non traumatique liés au travail, selon le statut socioéconomique et le statut d’immigrant et 2) de vérifier l’hypothèse que les relations observées entre l’absence du travail pour troubles musculo-squelettiques et le faible statut socioéconomique ou le statut d’immigrant s’expliquent, au moins en partie, par l’exposition à des contraintes professionnelles.

Auteur(s) : Nektaria Nicolakakis et Susan Stock

Source : Les Résonances de l’Institut