CANADA – Réduire les inégalités sociales diminuerait le nombre d’hospitalisations pour des blessures dues aux comportements suicidaires et d’automutilation

Institution: Institut canadien d’information sur la santé

Plus de 18 400 Canadiens, environ 67 par 100 000 habitants, se sont auto-infligés une blessure menant à une hospitalisation en 2011-2012. Or, un nouveau rapport montre que ce nombre pourrait être réduit de façon considérable. Publié aujourd’hui par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), le rapport Indicateurs de santé 2013 révèle que les taux d’hospitalisation à la suite d’une blessure auto-infligée varient d’une province à l’autre et entre les tranches de population selon leur statut socioéconomique.

Le rapport comprend cette année de nouveaux taux selon le statut socioéconomique à l’échelle nationale et provinciale pour 13 indicateurs, y compris les hospitalisations à la suite d’une blessure auto-infligée. Étant donné la relation entre l’endroit où une personne habite et les déterminants sociaux de la santé tels que le revenu, l’éducation, le taux de criminalité et la qualité des services communautaires, les quintiles de revenu des quartiers, qui vont des plus aisés aux plus défavorisés, sont utilisés pour regrouper les personnes en fonction de leur statut socioéconomique.

Ces renseignements permettront aux gestionnaires du système de santé et aux responsables de l’élaboration des politiques d’examiner de plus près les disparités selon le SSE par rapport à de nombreuses dimensions de la santé et du système de santé, et donneront lieu à de l’information sur l’éventuelle incidence des interventions visant à réduire ces disparités dans la santé et les soins de santé.

Consultez le document PDF

 

Source: ICIS-Média