EUROPE – La politique climatique doit davantage tenir compte des plus vulnérables

La performance énergétique des logements devrait s’améliorer suite à la directive européenne PEB que les Régions doivent mettre en application d’ici 2015. C’est une bonne chose. Il est en revanche dommage que les pouvoirs publics accordent moins d’importance aux propriétaires et aux locataires à bas revenus qui, souvent, se trouvent dans une situation précaire en matière de logement. La Fondation Roi Baudouin a analysé les impacts sociaux de la directive européenne PEB en Belgique.

La précarité énergétique est un phénomène en progression dans notre pays. Des raisons financières empêchent aujourd’hui 5,1% des Belges (quelque 550.000 personnes) de chauffer suffisamment leur logement. Les catégories de revenus les plus basses ont proportionnellement des dépenses énergétiques supérieures à la moyenne. Il est dès lors important que les choix politiques tiennent spécifiquement compte de ce groupe de citoyens. Dans ce contexte, les mesures d’application qui doivent encore être prises dans le cadre de la directive PEB sont un instrument idéal.

La Fondation Roi Baudouin a demandé à des experts de formuler des pistes de recommandations pour la mise en œuvre de la directive. Elles seront bientôt discutées avec des acteurs-clés du logement, du social, de l’énergie et du climat.

Consulter l’article complet