FRANCE – Alimentation et grande précarité en France : la faim justifie des moyens

Auteur : Médecins du monde

L’enquête a été réalisée entre avril et mai 2014 dans sept centres de soins  MdM (Bordeaux, Lyon, Marseille, Nice, Paris, Saint-Denis et Strasbourg) auprès de 346 patients,dont 97% de migrants. Elle décrit leur alimentation tant en quantité qu’en qualité, leurs sources d’approvisionnement et leur état de santé.

Face à certains constats inquiétants, Médecins du Monde recommande de :

  • Améliorer les connaissances sur l’accès à l’alimentation, l’état de santé et les besoins des personnes en situation de grande précarité
  • Mieux informer les personnes en situation de grande précarité sur leurs droits et les dispositifs existants d’aide alimentaire
  • Développer des aides alimentaires adaptées et ciblées (dispositifs innovants ou de proximité) pour les personnes précaires afin de leur permettre d’accéder à une alimentation saine, adaptée à leurs besoins nutritionnels, tout au long de l’année.
  • Faciliter l’accès à l’eau et à l’hygiène des plus précaires, quel que soit leur type d’habitat
  • Mettre fin aux arrêtés anti-glanages et anti-mendicité, qui constituent des ressources de dernier recours pour les plus précaires
  • Adapter les actions de prévention et de promotion à la santé pour toucher les plus précaires et les migrants (primo arrivants et résidants) : dépistages systématiques et réguliers des pathologies chroniques,  la prévention des carences, l’amélioration des consommations et des pratiques alimentaires
  • Agir sur les déterminants sous-jacents de la malnutrition (accès au logement, aide financière, condition de séjour…)

Télécharger le document PDF

 

Source: Pratiques en santé