FRANCE – Grande pauvreté et réussite scolaire : le choix de la solidarité pour la réussite de tous

ecole

Auteur : Jean-Paul Delahaye, inspecteur général de l’éducation nationale, groupe Établissements et vie scolaire

Vivre en situation de grande pauvreté, c’est vivre en danger humain, social et scolaire. En France, 1,2 million d’enfants, soit un enfant sur dix, sont des enfants de familles pauvres. La situation est d’autant plus préoccupante que la France est l’un des pays dans lesquels l’origine sociale pèse le plus sur les destins scolaires. Les écarts de réussite scolaire associés aux origines sociales mettent en danger l’école publique française. À ce niveau atteint par les inégalités, il devient absurde et cynique de parler d’égalité des chances, c’est à l’égalité des droits qu’il faut travailler.

L’objet de la mission « Grande pauvreté et réussite scolaire » est à la fois d’aider à prendre toute la mesure du problème de pauvreté et d’échec scolaire, et de permettre aux différents acteurs et partenaires du système éducatif de rester concentrés sur la finalité même de la refondation de l’école : la réussite de tous les élèves et donc la réduction des écarts de réussite entre les élèves de notre pays, écarts trop liés aux origines sociales. Trois points d’attention ont été fixés à la mission  :

  • Un devoir de connaissance et de meilleure prise en compte de la précarité de vie des familles en grande difficulté ;
  • Les relations entre les familles pauvres et l’école ;
  • Les moyens pédagogiques pour assurer la réussite de tous et la qualité de la formation des personnels.

Consulter le document PDF

 

Source : Pratiques en santé