FRANCE – Inégalités socioéconomiques dans le développement langagier et moteur des enfants à 2 ans

LangageObjectif – Documenter l’ampleur des inégalités de développement du langage et de la motricité à l’âge de 2 ans selon différents indicateurs socioéconomiques.

Méthode – L’étude repose sur les données récentes de l’Étude longitudinale française depuis l’enfance (Elfe), une enquête nationale suivant une cohorte de plus de 18 000 enfants depuis leur naissance en 2011 en France métropolitaine. Les inégalités socioéconomiques (selon le diplôme des parents et le revenu) dans le développe-ment de l’enfant sont analysées à partir d’un indicateur de langage (le MacArthur-Bates Inventory) et d’un score de développement moteur construit à partir de huit variables.

Résultats – À 2 ans, le développement du langage des enfants est marqué par un fort gradient socioéconomique selon le revenu du ménage ou le diplôme de la mère. La différence brute entre les ménages les plus favorisés et les moins favorisés (tant en termes d’éducation que de revenu) est de l’ordre d’un demi-écart-type. Les différences ajustées, après l’introduction de variables de contrôles, sont moins importantes mais persistent. Une partie de ces inégalités seraient dues aux disparités socioéconomiques dans le recours aux modes d’accueils formels à ces âges. Nous n’observons pas d’écarts en termes de développement moteur.

Conclusion – Ces résultats soulignent que les différences socioéconomiques sont présentes dès les premières années et peuvent influer sur la trajectoire future. Bien que les développements langagier et physique soient largement liés à ces jeunes âges, les inégalités socioéconomiques sont surtout marquées pour le développement du langage.

Grobon S, Panico L, Solaz A. Inégalités socioéconomiques dans le développement langagier et moteur des enfants à 2 ans. Bull Epidémiol Hebd. 2019;(1):2-9.

Auteur(s) : Sébastien Grobon, Lidia Panico, Anne Solaz

Source : Vigie du SIDIIEF