FRANCE – Les inégalités de santé au carrefour de la veille, de la prévention et de la recherche (Dossier)

Si en France, comme dans les pays comparables, les indicateurs, telle l’espérance de vie, attestent d’une amélioration de l’état de santé depuis les années 1970, nous ne parvenons pas à réduire l’écart important qui se maintient entre les cadres et les ouvriers. Cette amélioration est plus importante pour les catégories sociales ou les territoires les plus favorisés, lesquels avaient déjà au départ un meilleur état de santé. Ce constat vaut pour la mortalité, la morbidité, les déterminants et les comportements de santé. Ainsi, s’il n’y est pas prêté attention, les innovations visant à améliorer la santé et les programmes de santé publique contribuent à aggraver les inégalités.

Si la littérature scientifique fait ce constat de manière répétée et apporte une meilleure compréhension de la genèse des inégalités sociales de santé (ISS), relativement peu de programmes ou d’interventions en santé publique ont été conçus dans l’objectif de les réduire.

Ce numéro spécial du BEH documente, au travers des choix éditoriaux, le continuum recherche/ connaissance/surveillance/faits probants dans une perspective d’intervention, de prévention et de promotion de la santé qui, pour réduire les inégalités, doit intégrer le contexte de déploiement social et/ou territorial. Composé de sept contributions, dont deux issues de la recherche, trois de dispositifs de surveillance et deux en lien avec l’action, ce BEH fournit au lecteur des éléments de documentation et d’analyse essentiels pour comprendre et agir à bon escient.

Consulter le dossier en ligne

 

Source : Culture & Santé