FRANCE – Près d’un collégien sur cinq est en sur-poids, une tendance à la hausse

surpoidsEn 2017, près d’un adolescent sur cinq (18 %) est en surcharge pondérale ; parmi eux, 5,2 % sont obèses, s’inquiète la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), dans une publication du 28 août. Les jeunes filles sont particulièrement concernées, avec une prévalence de 20 % (contre 17 % pour les garçons).

Le phénomène est d’autant plus inquiétant qu’il est en augmentation depuis 2009, d’un point pour la surcharge pondérale, et d’1,4 point pour l’obésité. De nouveau, les filles sont davantage touchées, avec des prévalences grimpant de 17 à 20 % pour la surcharge pondérale, et de 3,8 à 5,4 % pour l’obésité.

Le travail de la DREES s’appuie sur les enquêtes nationales de santé scolaire, menées depuis 2000 tous les ans jusqu’en 2009, puis tous les deux ans depuis 2012. L’étude présente les résultats de l’enquête réalisée en 2016-2017 auprès d’un échantillon de plus de 7 240 adolescents scolarisés en troisième dans 925 collèges publics et privés, ayant bénéficié d’un examen de santé et d’un entretien sur leurs habitudes de vie.

L’étude met en évidence le lien entre surcharge pondérale et inégalités sociales, déjà identifié dans une précédente enquête de la DREES portant sur des enfants de six ans.

Auteur(s) : Coline Garré

Source : Vigie du SIDIIEF