FRANCE – Rapport – Pour un développement complet de l’enfant et de l’adolescent

Auteurs : Vanessa Wisnia-Weill et François de Singly

Organismes : Commission Enfance et adolescence de France Stratégie

Ce présent rapport surprendra sans doute. Plutôt que de dresser le catalogue des dispositifs à réformer et des mesures à introduire, il nous invite d’abord à déposer les œillères avec lesquelles trop souvent nous examinons séparément les politiques de l’éducation et de la famille, ou bien segmentons les approches de l’enfance, de l’adolescence et de la jeunesse. Plutôt que de partir des politiques publiques, et des objectifs nécessairement partiels de ceux qui en ont la responsabilité, il nous suggère de centrer notre attention sur les jeunes et les adolescents eux-mêmes.

Il y a deux motifs à cette démarche. Le premier est qu’il est impossible de faire comme si la pauvreté monétaire, qui touche plus d’un tiers des familles monoparentales, le manque de centaines de milliers de places d’accueil collectif pour la petite enfance et l’échec scolaire étaient des problèmes extérieurs les uns aux autres.

Le second est qu’une politique publique compartimentée en autant de silos qu’il se trouve de ministères compétents et d’objectifs distincts manque nécessairement son objet : celui d’un développement à la fois cognitif, personnel et social, qui se construit à travers ces divers âges de la vie que nous nommons enfance, adolescence et jeunesse.

En proposant une stratégie visant le « développement complet » de tous les enfants, le rapport de François de Singly et Vanessa Wisnia-Weill invite à réexaminer nos politiques au regard d’un objectif englobant.

Télécharger le document PDF

 

Source : Lettre Pratiques en santé