Le Réfips relaie l’appel de l’OMS en faveur d’une intervention d’urgence pour protéger la santé face au changement climatique

COP21 :

Pour améliorer la santé des populations,

le Réfips relaie l’appel de l’OMS

« Les preuves sont accablantes: le changement climatique met en danger la santé humaine. Des solutions existent et nous devons agir avec détermination pour modifier cette trajectoire. » Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS

Le Réseau francophone international pour la promotion de la santé (Réfips) regrette que la santé soit absente des discussions de la Cop21 à Paris début décembre 2015. Les données enregistrées et validées montrent combien l’impact du changement climatique sur la santé des populations est majeur : flambée des maladies infectieuses, des affections non transmissibles dues à la pollution atmosphérique, raréfaction de l’eau, insécurité alimentaire, malnutrition…

Face à ces risques inacceptables, le Réfips demande que des mesures efficaces soient prises lors de la Cop21.Elles doivent agir sur le long terme et être financées pour que soit freiné le changement climatique et que les systèmes de santé publique participent activement à ces évolutions.

Le Réfips demande notamment aux autorités sanitaires et gouvernementales de s’inscrire dans une démarche de promotion de la santé et, de ce fait, voir à réorienter les systèmes de santé, à mettre la santé dans toutes les politiques et  à lutter efficacement contre les inégalités sociales et territoriales de santé dans le monde.

Ainsi, le Réfips s’associe pleinement à la démarche de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de sa directrice générale, Dr Margaret Chan, afin qu’un accord soit trouvé, solide et efficace sur le climat permettant de sauver des vies, dès maintenant et à l’avenir.

Le Réfips encourage tous les acteurs francophones à s’associer à cette démarche et à signer l’Appel de l’OMS en faveur d’une intervention urgente pour protéger la santé face au changement climatique.

 

À propos du Réfips :