INTERNATIONAL – La démarche d’évaluation d’impact sur la santé : un outil de réduction des inégalités ?

Anne Laporte (anne.laporte@ars.sante.fr), Luc Ginot
Agence régionale de santé d’Île-de-France, Paris, France

Le secteur de la santé a pour mission de promouvoir la santé de la population et, cependant, la majorité des déterminants de santé dépendent d’autres secteurs de la vie publique comme les transports, l’urbanisme, le travail… L’évaluation d’impact sur la santé (EIS) est un outil d’aide à la décision qui permet l’engagement d’autres secteurs pour la prise en compte de la santé et de l’équité. L’EIS vise à anticiper les effets positifs et négatifs d’un projet sur la santé de la population et des groupes qui la composent à l’aide d’informations scientifiques et contextuelles. Elle a pour but d’informer les décideurs sur la teneur des impacts potentiels et de proposer des recommandations pour les atténuer. L’EIS répond aux valeurs de démocratie, d’équité et de développement durable, qui orientent sa pratique et fondent son approche sur la réduction des inégalités sociales de santé (ISS).

Les modalités de prise en compte des ISS sont illustrées dans cet article à partir d’une EIS menée en Île-de-France sur les transports. Sa méthodologie s’appuie sur des guides pratiques de l’EIS. La prise en compte des inégalités repose sur l’identification d’impacts différentiels dans différents groupes de la population et sur l’organisation d’une participation des habitants éloignés de la parole publique et fragilisés relativement à l’utilisation des transports. Les recommandations à l’intention des décideurs ont été pour partie co-construites avec les habitants et un processus d’empowerment a été initié. L’efficacité de l’EIS sur la réduction des inégalités dépend de la modification des projets par les décideurs tenant compte des recommandations.

Lire l’article complet

 

Source : Bulletin hépidémiologique hebdomadaire, No 16-17, juin 2016