INTERNATIONAL – Nouvelles orientations pour promouvoir l’allaitement maternel dans les établissements de santé du monde entier

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF publient de nouvelles orientations proposant 10 mesures pour favoriser davantage l’allaitement maternel dans les établissements de santé dotés d’une maternité et d’un service de néonatalogie. L’allaitement au sein de tous les nourrissons jusqu’à l’âge de deux ans permettrait de sauver plus de 820 000 enfants de moins de cinq ans chaque année.

Ces orientations pratiques, intitulées Ten Steps to Successful Breastfeeding [Dix mesures en faveur d’un allaitement maternel réussi], qui s’inscrivent dans le cadre de l’initiative Hôpitaux amis des bébés lancée par les 2 organisations en 1991, encouragent les mères qui viennent d’accoucher à allaiter au sein et informent les agents de santé sur la meilleure façon de soutenir l’allaitement maternel.

Les nouvelles recommandations sont basées sur des lignes directrices publiées par l’OMS en novembre 2017, intitulées Protecting, promoting and supporting breastfeeding in facilities providing maternity and newborn services.

L’instauration de l’allaitement maternel dès la première heure suivant la naissance protège le nouveau-né des infections et réduit la mortalité néonatale. Un allaitement maternel instauré précocement aura plus de chances d’être poursuivi. L’allaitement au sein exclusif jusqu’à l’âge de six mois présente de nombreux avantages pour le nourrisson et pour la mère, dont le principal est la protection contre les infections gastrointestinales et la malnutrition, que l’on observe non seulement dans les pays en développement mais dans les pays industrialisés.

Le lait maternel est aussi une source importante d’énergie et de nutriments chez l’enfant de 6 à 23 mois. Il peut satisfaire au moins la moitié des besoins énergétiques de l’enfant entre 6 et 12 mois et un tiers de ces besoins entre 12 et 24 mois. Le lait maternel est aussi une source essentielle d’énergie et de nutriments en cas de maladie et il permet de réduire la mortalité chez les enfants malnutris.

Les enfants et les adolescents qui ont été allaités au sein ont moins de risques d’être en surpoids ou obèses.

Nom de l’organisme : Organisation mondiale de la santé (OMS)
Année de publication : 2018
Lien Web : Cliquez ici pour y accéder

Source : Vigie du SIDIIEF