L’égalité des territoires, une passion française

EgaliteTerrAvec le temps, la France a créé un dispositif unique au monde d’égalité des territoires, qui se traduit par trois grands mécanismes : une redistribution financière très importante entre les territoires ; une répartition inégalitaire des fonctionnaires d’État pour assurer une présence continue dans les territoires les plus ruraux ; et des grandes entreprises publiques assurant une continuité de prestation dans tous les territoires (Poste, Sncf, énergie, télécoms).

Conçu pour une société plutôt rurale et composée de sédentaires, ce dispositif fait face aujourd’hui à l’émergence des grandes villes – les métropoles – et à la mobilité des personnes. Les très grandes villes financent largement l’espace rural et commencent à contester le mécanisme de redistribution ; les personnes traversent les territoires au cours de leur trajectoire et les mettent en concurrence pour l’habitat, les services, l’emploi et les loisirs. Le dispositif d’égalité des territoires apparaît dès lors coûteux et inefficace. Il nous faut donc trouver les termes d’un nouveau contrat territorial, pour refonder un système à bout de souffle.

Table des matières : 

Introduction
I – Une géographie et des histoires
Une population dispersée
La faiblesse des villes
La permanence d’un espace rural politique

II – Égalité de quoi ?
Égalité des droits « de » et des droits « à »
Égalité des places
Égalité des chances

III – Les hoquets de l’égalité territoriale
L’ébranlement des monopoles
La mobilité des personnes et des facteurs de production
Le plissement métropolitain

IV – Fonder un nouveau principe d’égalité des territoires
Égalité des droits : lever le voile d’ignorance
Égalité des places : les trajectoires autant que les territoires
Égalité des chances : l’adieu aux petites nations

 

Pour se procurer l’ouvrage en ligne :

 

À propos de l’auteur : Philippe Estèbe est géographe. Il travaille comme consultant en aménagement du territoire et il dirige l’Institut des hautes études d’aménagement des territoires en Europe (IHEDATE). Il enseigne à Sciences-Po et au Conservatoire national des arts et métiers et est l’auteur de L’usage des quartiers (L’Harmattan, 2004) et Gouverner la ville mobile (Puf, 2008).